GRP Tour de la Haute Vallée du Luech 2 jours en solo

Donc voila le plan du week end, rando de 2 jours en solo autour de la vallée du luech 47km +1600m

Le materiel est pret le sac bouclé, depart pas trop tot vers 9h30 de Chamborigaud. Le temps est couvert d’apres météo France, il ne devrais pas pleuvoir :-). J’ai prévu de faire la moitié du chemin aujourd’hui et la moitié demain ( Logique implacable) en gros une journée de montée, bivouac sur le Mont Lozère et retour le lendemain.

Les prévisions météos sont mitigés, normalement couvert le premier jours mais pas de pluie, et le temps devrait s’éclaircir en fin de journée. Beau temps le deuxième jour.

Le GRP fait une boucle au départ de Chamborigaud, depart de la place de la mairie on ne peut pas faire plus simple, et les dimanches il y a un marché. Et un saucisson dans le sac un.

Jour 1

La première partie monte sur un chemin assez large dans des sous bois de pins et de châtaigné pour rejoindre la crête.

Une fois sur la crête nous longeons la frontière entre le Gard et la Lozère. Et ça grimpe toujours

C’est la haut que je vais dormir ce soir… la route est encore longue.

Emporté par mon élan je fais une petite erreur de parcours qui me coûte 100 m de dénivelé dans les bois.

Le chemin bascule a nouveau coté nord dans un superbe sous bois.

À la sortie du sous-bois, on rejoint à nouveau la crête pour arriver au col de Chalsio, d’ici on a une superbe vue du point de départ et du point d’arrivée.

Je vois aussi un beau rideau de pluie qui arrive par le sud, 5 minutes plus tard la pluie est là, elle continuera jusqu’a l’arrivée 🙂

Après le col on retourne dans un super sous bois de sapin, beaucoup de traces de cerf sur le chemin.

Arrivé au col de la Croix de Berthel, il faut traverser la route pour attaquer la montée finale, on suit ici la draille utilisé par les bergers pour la transhumance ( pas de photo il pleut trop 🙂 )

J’arrive enfin à l’endroit où j’avais prévu de bivouaquer, j’ai fait 26 km et approximativement 1500 m de dénivelé positif. Il fait plus froid que prévu, 6°C, il pleut et il fait du vent, il est 16h30. C’est trop top pour monter la tente et la météo ayant prévu une accalmie, je décide d’attendre pour ne pas avoir à monter ma tente sous la pluie. La nuit s’annonce fraiche et je veux éviter l’humidité dans la tente. Je m’abrite sous un pont pour ajouter une couche et attendre, au bout d’un moment, j’ai toujours froid et je décide de continuer à marcher pour me réchauffer.

Après 1 ou 2 km, la pluie s’arrête et le soleil commence à sortir, le vent tourne au nord synonyme de beau temps.

J’arrive à Gourdouze, il y a ici une sorte d’abri (pas de fenêtre pas de porte mais un toit, au rez-de-chaussée une table sur un sol en terre battue, mais il y a au-dessus une dalle en béton accessible par une échelle, je décide de monter ma tente ici, je serais à l’abri du vent. Je dois dire que cela a été une très bonne idée, le vent s’est déchainé en début de nuit. Et je pense que j’aurais eu froid si j’avais été plus exposé.

Bilan de la journée 32km et 1600 m de dénivelé.

Il est temps de faire le plein d’eau et de préparer le repas.

Jour 2

La nuit fut bonne je me suis autocongratulé une bonne partie de la nuit pour avoir fait les 5 km supplémentaire pour rejoindre le refuge, la nuit aurait été pénible exposée au vent 🙂 J’ai partagé mon abri avec une chouette, bon en fait c’est plutôt elle qui a partagé sa maison avec moi:-)

Ce matin il fait beau, j’attaque le retour et donc la decente.

Le chemin jusqu’au village de Vialas est vraiment superbe. Arrivé au village le chemin débouche juste a coté du Bar, du coup je m’autorise une pause-café en terrasse.

Pour la suite le chemin s’approche de la riviére le Luech

Je trouve un endroit pas mal pour le pique-nique, et j’en profite pour faire trempette, bon que les pieds l’eau est très froide

Ça grimpe encore on rejoint à nouveau la crête pour basculer dans l’autre vallée qui nous conduira au point de départ

Juste avant l’arrivé, super vu sur le chateau de Monjoie à Chamborigaud

Retour au point de départ, c’était super, les paysages sont très variés et les passages en bord de rivière très appréciable, peut se faire l’été pour profiter des points de baignades.

Informations pratiques

Chamborigaud: L’accès peut se faire en train à partir de Montpellier / Nîmes et même Paris via Clermont Ferand.Il y a un super boucher charcutier sur la place du village au départ du sentier (Boucherie Deshaies)Il y a aussi un boulanger et une épicerie donc vous pouvez tout acheter sur place avant de partir

Laisser un commentaire