Ski Rando et Hors piste à La Grave la Meije

Il est des endroits mythiques pour chaque sport outdoor, Hawaï je suppose pour le surf, Marseille pour la pétanque 🙂 Pour le ski hors-piste c’est la Grave la Meije.

crédit photo @7_again_and_again

Notre équipe est constituée , 3 surfeurs et 1 skieur… Pour profiter pleinement du lieu, et surtout pour la sécurité nous avons choisi de nous offrir les services d’un guide de haute Montagne chez snowlegend

Nous sommes arrivé la veille plein d’espoir et d’envie. Ici c’est la haute montagne donc c’est avant tout les conditions météo et le guide qui décident.


crédit photo @7_again_and_again

Jour 1

Rendez-vous a 8H30 chez Snowlegend. Les conditions météo ne sont pas bonnes, les jours précédents il a plu jusqu’à plus de 2300m et il y a eu ensuite un fort regel. Le temps est variable mais avec beaucoup de vent. Les guides parlent entre eux cherchant la moins mauvaise solution.

Vers 9h le verdict tombe, seule la premier partie jusqu’a 2300m du téléphérique ouvrira aujourd’hui à cause du vent. De plus il est prévu une dégradation de la météo dans la journée.

Certains guides décident de partir skier en station sur Serre Chevalier… Pas nous 🙂

Nous décidons sur la recommandation de notre guide de louer des splits board et des skis de rando pour tenter une aventure un peu plus fun.

L’objectif: Prendre le téléphérique jusqu’à 2300 m, ensuite monter en peau jusqu’à 3200 m. Nous pensons pouvoir trouver de la neige correcte de 3200 à 2400m pour la descente et ensuite prendre à nouveau le téléphérique à la descente pour revenir au village à 1400 m. Ça c’est le plan… mais bon on sait tous ce qu’il arrive systématiquement aux plans non?

Nous prenons donc le matériel et nous voilà parties pour la gare à 2300 m, on s’équipe et on part, jusqu’ici tout va bien, le vent souffle assez fort, et il fait froid mais la visibilité est correcte.

La montée se déroule sans trop de mal mais le temps ne s’améliore pas vraiment.

Nous approchons les 3000m et le guide, au vu des conditions météos, décide de ne pas pousser plus haut et de rejoindre un couloir pour attaquer la descente. Quand nous arrivons le temps c’est franchement dégradé et c’est dans de mauvaises conditions qu’il nous faut passer en mode descente (Retirer les peaux, refixer les splits etc… )

A regarder avec le son 🙂

Ton matériel toujours tu surveillera.

Proverbe himalayen

Ce moment ou le mot aventure prend tout son sens…

Nous sommes donc en train de passer en mode décente, le vent souffle fort il fait froid (-12°), les mains sont gelées, et nous sommes dans un couloir assez pentu, et c’est là, qu’une bourrasque plus violente que les autres, soulevés au ralenti le surf d’Adrian, le retourne dans le sens de la pente. Nous avons juste le temps de le voir s’éloigner dans la pente et disparaître derrière une barre rocheuse.

Solitude….

Nous ne nous rendons pas immédiatement compte des conséquences mais notre guide apparemment oui au vu de sa tête et de ses jurons. 🙂

Pour améliorer encore un peu la situation notre guide reçoit un message du téléphérique, en raison du vent trop violent le premier tronçon vient aussi de fermer, du coup nous devons décendre en ski (enfin pour ceux qui en ont) à 1450 m au lieu de 2300 comme initialement prévu.

Le guide encorde Adrian et nous voilà parti pour une descente de 1500 m de dénivelé avec un Bulgare de presque 100 kg, sans surf, attaché à notre guide.

Après 100 m de descente aperçoit une forme bizarre sous une barre rocheuse, c’est le surf d’Adrian!!!

À partir de la une descente qui nous aurait paru galère dans un autre contexte nous semble presque agréable, comme quoi, tout est question de contexte et de point de vue. Nous effectuons notre descente jusqu’au village, vielle neige bleu tout le long mais il neige et cela est encourageant pour demain.

Quand nous arrivons, nous sommes les derniers à rentrer… bizarre. Nous apprenons quand même que les autres groupes n’ont pas eu de meilleures conditions que nous. Un repas bien mérité, il est 15h30, nous sommes parti à 9h30 et nous retournons à notre gite.

Bilan: J’adore quand un plan se déroule sans accros.

Jour 2 les jours se suivent mais ne se ressemblent pas.

Il a neigé hier (oui ça on a bien vu merci), et une bonne partie de la nuit. Il fait beau, il semble y avoir du vent en altitude. La seule question est la suivante, le téléphérique va-t-il ouvrir.

Rendez-vous 8h30 chez Snowlegend, notre guide arrive, vu ça tète, nous pensons que cela va être une bonne journée, il a hâte de skier le bougre nous allons faire la queue devant le téléphérique et la nouvelle tombe: ouverture complète beau temps, neige fraîche de 3600 m à 1450 m

Nous somme dans la deuxième benne, à 100 m du sommet nous apercevons dessous les premiers skieurs, domaine immense pas une trace.

La suite ben c’est du ski, du bon ski hors piste comme on aime, du coup pas de photo 🙂 ce dessous la trace ( il manque un morceau, j’avais tellement hâte de partir que j’ai oublié d’activer le traceur)

40 km | 6000 m de dénivelé négatif

Adrian a quand même un peu filmé histoire de na pas avoir porté la gopro pour rien.

Du coup c’est décidé on remet ça l’année prochaine

Informations pratiques

Gites: Gites le rocher, très bien situé à 100 m du téléphérique, vue sur la Meije, gestion sympa et cool. et surtout super repas le soir et très bon petit déjeuner.

Guides: Plusieurs possibilités nous avons choisi Snowlegend car ils sont très bien placés et proposent la location de matos si besoin.
À savoir le prêt des baudriers, pelles, Sondes et ARVA est inclus dans le prix.
Vous pouvez aussi passer directement par le bureau des guides pour choisir
Anne Laurencin par exemple #jeconnaismesclassiques

Quand venir?: Tout le temps, il n’y a pas de règles l’idéal est de regarder la météo et de venir quand les conditions sont bonnes. Pour la fréquentation idem, quand les conditions sont bonnes il y a du monde, en semaine, le week-end en période de vacances ou non.

One Reply to “Ski Rando et Hors piste à La Grave la Meije”

  1. 7_again_and_again dit : Répondre

    Beau résumé de ces 2 jours mythiques
    Conditions exécrables qui nous ont bien fait sentir la force de mère Nature 😬
    Vivement les prochaines aventures 👌🏼